Ma comptabilité

Introduction

Quoi faire avec sa comptabilité quand on vend plusieurs livres par jour sur Amazon, Kobo ou Apple, et que l’on doive payer les droits d’auteur à qui de droit ?

Tout d’abord, on se doit d’être organisé !

 

Comment faire ?

Au début, je le faisais manuellement. Devenu rapidement submergeant, cela m’enlevait trop de mon temps pour éditer d’autres ebooks.

Imaginez : les livres vendus dans différents pays, ayant chacun leur monnaie. On parle de dollars canadiens, de dollars américains, et d’euros. Ainsi que les ventes au Mexique, en Australie, en Grande-Bretagne, au Japon, etc. Donc, pas toujours évident, n’est-ce pas ?

Une quinzaine d’auteurs différents, avec chacun plusieurs ebooks. Comment fait-on pour que le tout soit fonctionnel ?

J’ai réglé cette situation en me faisant recommander un comptable (à la retraite) qui lui, aimait organiser les fichiers Excel. Pour lui, créer ces fichiers était un jeu. Il aimait davantage programmer Excel que tout autre jeu à l’ordinateur. Ainsi il m’a créé un fichier Excel qui peut convertir les monnaies et les attribuer correctement à chacun des auteurs et à chacun de leurs livres, et bien sûr selon la part qui leur revient. Ouf ! Merci à lui !

Il ne me reste qu’à rentrer manuellement, le code des auteurs-livres que je complète au fur et à mesure des ajouts. De copier les formules à chaque mois, de vérifier le taux d’échange lors du transfert à mon compte. Cela pour chacune des sources de revenus (Amazon, Kobo ou Apple). Et tout le reste se fait automatiquement. Sauf bien sûr le transfert direct d’argent à chacun des auteurs. La partie qu’ils préfèrent ! 🙂

 

Screenshot 1FFF

Image 1 : Une partie d’un rapport reçu d’Amazon, conversion et répartition des montants, entrée manuelle des codes auteurs/titres (ex.: nj3, qui signifie Normand Jubinville et son troisième titre publié : La sorcière du lac Brais).

Je prends cette exemple, car c’est grâce à lui que j’ai obtenu l’aide de ce gentil et si précieux comptable, prénommé René. Merci à vous deux !

 

Screenshot 2FFF

Image 2 : Transfert des données (montants et codes) dans le logiciel programmé, ce qui attribue automatiquement les montants aux auteurs et à chacun de leurs livres

 

Screenshot 3PMFFF

Image 3 : Résultats par auteurs, par montants, par plateforme et le titre de leurs livres vendus par date

Ainsi, j’obtiens le montant que je dois verser à chacun de mes auteurs, et le rapport de chacune des ventes par titres.

 

La comptabilité générale

C’est un peu différent pour la comptabilité générale. Au début, j’utilisais le logiciel Quicken que j’aimais bien, mais le nouveau système d’exploitation du mac m’a empêché de continuer. Alors, je me suis installée avec Excel et je fais toutes les entrées une à une.

Mais, je viens de découvrir que la même compagnie Intuit offre maintenant un logiciel en ligne : Quickbooks. Lier sa banque, scanner les reçus, etc.

Je vais en faire l’essai prochainement, on verra bien…

 

Conclusion

De quoi s’amuser, non ? Même si ce n’est pas la partie la plus amusante du métier d’éditeur, cela m’a facilité grandement la vie. Je vais sûrement me trouver un comptable (qui me comprendra 🙂 ), à qui je pourrai tout déléguer !

Est-ce que tout cela vous donne des idées ? Eh bien, c’est le but !  🙂

Merci de m’avoir lue ! N’oubliez pas de télécharger votre ebook gratuit !

Soyez le premier à commenter sur "Ma comptabilité"

Laissez votre commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.


*


%d blogueurs aiment cette page :