Des intrigues policières

Des intrigues policières

Vous avez le goût de lire un bon livre ?
Voyez ce que cet auteur vous offre.

 

or directly on YouTube

Normand Jubinville et les liens pour ces livres

 

Tous nos eBooks publiés

Toutes nos vidéos

 

Vous êtes aussi invités à visiter notre boutique : https://ecolo-luca.com

 

Merci de votre visite !

 

LES GUÊPES

LES GUÊPES Roman policier

 

Une intrigue policière comme vous les aimez. Cette histoire vous conduira où vous ne vous y attendiez pas. Attaquer par des guêpes ? Quelle sorte de guêpe peut tuer un homme ?

De plus, l’auteur a eu le courage de le publier au fur et à mesure de son écriture sur ce site, mais le voici complété et bien captivant, à vous d’en juger…

Vous pouvez aussi retrouver Normand Jubinville, l’auteur de Fausses Pistes, La Femme secrète, Chamane Sanglant et bien d’autres, sur www.livresenligne.ca

 

Sur Amazon ou Kobo

 

7. Des guêpes partout !

— Comme je vous l’ai expliqué, commença Pierre Brault, nous étions sur la terrasse pour célébrer le retour de la sœur de ma conjointe. J’ai pris quelques photographies pour immortaliser l’évènement, dont une juste avant de voir le sac de plastique rouler dans le restaurant.

Pierre sortit son smart phone et montra l’image à l’inspecteur. Elle présentait les visages souriants de deux jeunes femmes.

— Si j’agrandis l’image et que l’on regarde entre les deux personnes, on peut apercevoir le phare avant d’une motocyclette en arrière-plan, du moins il me semble. Il faisait nuit, la photo est sombre et floue, mais j’ai l’impression que le passager tient un sac blanc et qu’il le lance par-dessus sa tête. Voyez-vous la même chose ?

Boileau ajusta ses lunettes et s’approcha de l’écran. Aussitôt, il décrocha le téléphone et composa.

— Mademoiselle Fontaine, pouvez-vous venir à mon bureau ?

— (…)

— Oui maintenant.

— (…)

— Merci, dit-il en raccrochant le combiné.

Julie Fontaine se présenta quelques secondes plus tard. Boileau lui montra la photographie.

— Peut-on l’améliorer afin de discerner l’arrière-plan ?

— On peut toujours essayer, confirma-t-elle. Si monsieur veut bien venir avec moi, je vais transférer une copie du fichier sur mon ordinateur, avec votre permission, bien sûr.

L’homme accepta d’un signe de tête et suivit Julie.

— Merci Monsieur Brault, lui dit Boileau. Vous nous avez peut-être apporté une pièce significative de ce puzzle.

L’enquêteur Steve se présenta dans l’embrasure de la porte.

— Est-ce que je peux vous déranger ?

— Entrez. Qu’y a-t-il de neuf dans le dossier ?

— Malheureusement rien. Nous avons visité une trentaine de maisons, mais n’avons rien trouvé. Par contre, à plusieurs reprises personne ne répondait à la porte. Les occupants étaient absents, probablement au travail.

— Il est aussi possible que notre suspect demeure dans l’une de ces habitations et, dans ce cas, il ne se montrera pas.

— Nous devrons donc procéder par élimination. Alors, j’ai besoin de votre autorisation pour effectuer des heures supplémentaires afin de compléter notre enquête ce soir.

Je vais encore défoncer mon budget ! se dit Boileau.

— C’est bon. Fais ce qu’il faut.

— Merci Monsieur l’Inspecteur. J’ai autre chose à vous communiquer.

Boileau adopta une posture d’écoute, Steve continua :

— Les patrouilleurs routiers m’ont signalé qu’il s’est produit un accident sur l’autoroute, en direction de Montréal. Selon le premier constat, une dame a soudainement changé de voie et frappé un autre véhicule qui allait la dépasser. Les deux se sont retrouvés dans le fossé. Il n’y a pas de blessures graves, seulement des ecchymoses. La conductrice affirme qu’elle a perdu le contrôle de son automobile en tentant de chasser une guêpe ou une abeille s’étant introduite dans l’habitacle.

— Ça ressemble à un simple accident de la circulation. En quoi sommes-nous concernés ? objecta Boileau.

— Je vous rappelle que nous avons demandé à être informés de tout incident impliquant des abeilles ou des guêpes.

— Tu as raison, avoua Boileau. J’espère seulement que nous ne serons pas débordés par des rapports sans liens avec notre mandat et nos dossiers.

L’inspecteur s’affaira à noircir quelques formulaires tout en essayant de ne plus penser à ses enquêtes. Il appelait ça « recharger ses neurones ». Ayant terminé sa journée, il décida de prendre un apéritif quelque part avant de rentrer. Machinalement, il se dirigea vers le resto-bar « Le Papillon ».

Ce n’est peut-être pas la meilleure façon de relaxer, pensa-t-il, se moquant de lui-même.

En s’approchant, il nota que les paniers de fleurs décorant la terrasse avaient disparu. En prenant une table, il remarqua un avis inscrit sur un tableau noir :

« Attention aux guêpes !
Couvrez vos verres. »

Décidément, le patron devient paranoïaque, mais c’est compréhensible après ce qui est arrivé…

Un vieux monsieur très digne s’occupait du service. Boileau commanda une bière qu’on lui servit avec deux sous-verres en carton, l’un en dessous et l’autre par-dessus.

— C’est une façon originale de présenter les consommations, commenta Boileau.

— Les guêpes adorent la bière, rétorqua le serveur. Elles viennent se noyer dans les verres. Si vous en avalez une par mégarde et qu’elle vous pique dans la gorge, ce peut être très dangereux.

— Je comprends. C’est juste qu’on ne voyait pas ça avant.

— C’est vrai, avoua le serveur, mais il y a davantage de guêpes cette année. Il vaut mieux se méfier.

Boileau entreprit de déguster son breuvage à petites gorgées, tout en replaçant minutieusement le couvercle de carton. Regardant autour de lui, il constata que les autres clients attablés à la terrasse suivaient aussi la consigne de sécurité. Par contre, il ne vit aucun insecte ailé.

J’entends beaucoup parler de guêpes ces jours-ci. Y a-t-il vraiment un plus grand nombre de ces bestioles dans la nature ?

Il se souvint à ce moment que l’entomologiste retraité, rencontré à l’hôpital, lui avait offert de répondre à ses questions, le cas échéant. Il consulta son carnet et composa le numéro de Victor Beauregard.

Sur Amazon ou Kobo

 

Nos auteurs à l’honneur

m

Voici nos auteurs à l’honneur :

Parcourez des articles fort intéressants sur eux et leurs livres. Du site « ecrivonsunlivre.com. Juste à cliquer sur les images ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

m

Bonne lecture !

m

Apprendre pour la vie

Introduction à mon apprentissage ou Apprendre pour la vie

J’écris cet article d’abord parce que j’ai quelques histoires à vous raconter.
Également pour vous donner des idées pour créer vous aussi des revenus qu’on appelle passifs, c’est-à-dire qu’ils vous rapportent tout en dormant.

tree-97986__180

Il faut comprendre qu’à la retraite, le revenu est coupé d’au moins la moité et que l’espérance de vie est de plus en plus longue.
J’ai décidé de faire ce que j’aime et de préférence, sans l’obligation de sortir pour me retrouver dans les bouchons de circulation. Cela m’a fait gagner de nombreuses heures, bien sûr.

Apprendre

J’ai la conviction qu’il est important de continuer d’apprendre tout au long de sa vie.

Là, j’en suis à faire le point sur les différentes étapes effectuées jusqu’à maintenant.
Les investissements dans une formation vous appartiennent et personne ne peut vous les enlever. C’est votre richesse personnelle.

J’éditais déjà des ebooks dans le iBookstore. Je l’ai appris par moi-même en commençant par la programmation (qui n’était pas faite pour moi, assurément). J’ai bûché mais j’y suis finalement arrivée et plusieurs de ces ebooks sont toujours disponibles dans le iBookstore. Aujourd’hui, j’ai compris que Apple est d’abord conçu pour la musique et les applications.

 

keyboardApple

De nouvelles avenues

Depuis quelques années, j’ai suivi quelques formations, ce qui accélère grandement le temps d’apprentissage.

D’abord celle de Christian Godefroy, un homme merveilleux ! Mais il est décédé au début de ma formation. Je ne l’ai appris qu’une fois ma formation terminée quelques 3 mois plus tard. Comment cela s’est-il fait ? C’est que, comme tout infopreneur, ses formations étaient enregistrées. Et c’est son fils qui corrigeait nos travaux et répondait à nos questions.

Cette formation m’a appris à devenir un éditeur en produisant des ebooks de qualité selon les exigences de Amazon (ensuite de Kobo).

De 300,000 ebooks disponibles en français, comparés à plusieurs millions en anglais, il semblait qu’il y avait de la place pour les miens.

Mes premiers revenus sur Amazon ? Coupés de 30 %, oui de 30 % pour l’impôt à payer aux USA. En fait, je n’avais pas encore obtenu mon numéro d’enregistrement, selon l’entente entre le Canada et les US pour que je sois imposée au Canada seulement.

J’ai alors produit plusieurs ebooks en faisant tout moi-même (je devrais apprendre à déléguer). Je parle de la correction, du formattage, de la séparation en chapitre, de trouver un titre, de la création de la page couverture en cherchant la bonne image. Puis la publication et sa publicité.

Mon calcul

J’ai calculé qu’il fallait très souvent au minimum 40 heures par ebook, ce qui fait beaucoup d’heures avec plus de 600 ebooks puliés.
Quoi ? Vous n’en avez pas lu un seul ? J’oserais dire « honte à vous ! » Avez-vous pensé aussi à tout le travail de l’auteur ? Et c’est le plus important, bien sûr.

Oui, la première fois, il s’agit de s’ouvrir un compte sur Amazon de son pays (ca, fr, com, etc.). C’est le plus difficile (je m’y suis repris par 2 fois avant d’y arriver). Ensuite, vous chargez l’application gratuite sur votre ordinateur, votre tablette et/ou votre téléphone.
Allez, faites-le !

Vous pouvez les choisir directement sur le site www.livresenligne.ca. Ou encore sur Amazon Kindle, vous tapez : « Les productions luca » ou le nom de votre auteur favori.

Les premières fois

apple

Mon premier site web a été créé sur mon Mac avec le logiciel iWeb. Un logiciel sur Mac est facile à apprendre par soi-même.

Ensuite, ça prend la connexion avec un serveur et un nom de domaine, d’où livresenligne.ca. Il est toujours en tête sur Google même s’il n’est pas adapté aux téléphones.

 

Il y a plein de premières fois dans toutes ces étapes, que ce soit dans l’apprentissage des nouveaux logiciels (qui changent régulièrement en plus).
Et même des media sociaux comme Facebook et Twitter.social-media-407740__180
Il faut réaliser que, même si cela vous semble très évident aujourd’hui, vous pouvez regarder en arrière pour revoir votre première fois.

Toutes ces heures de travail (ou d’amusement) ont été effectuées en écoutant les vidéos de David Laroche, Roger Lannoy, Nathalie Cariou, Zico Kiaxx, Lorenzo de Learnybox, ou encore ma propre musique sur mon 2e ordinateur.

Certaines semaines, j’ai publié jusqu’à 3 ebooks de grande qualité. Quand on pense que certaines maisons d’édition avec toute leur équipe en publie environ un par mois… (avec leurs subventions).

Ma 2e formation

Ma deuxième grande formation a été celle offerte par Olivier Rolland sur Comment créer un blog avec WordPress. Ce qu’il faut faire et ne pas faire. Sa méthode IKEA a duré 7 mois, c’est-à-dire écouter et appliquer.
J’avoue que je n’ai pas tout fait encore. Par exemple, écrire un article comme celui-ci à chaque semaine et le publier sur http://plein-de-livres.com. Écrire sur les blogs des autres, produire des vidéos, des podcasts, etc.
C’est ma faute, j’ai été attirée par une autre formation.

Ma 3e formation

Celle de Amazing.com (elle n’existe plus). Elle m’a appris comment vendre des produits physiques sur Amazon.

Si vous connaissez des producteurs locaux qui veulent vendre sur Amazon, je peux le faire pour eux. Moi, je n’en ai pas trouvé qui aurait été prêt à me faire un prix d’ami ou d’affaires. La plupart ne veulent rien savoir des petits entrepreneurs.

Donc, on se tourne vers la Chine. Ils sont vraiment intéressés et veulent vous aider à vendre leurs produits de qualité. Ils ont un décalage horaire de 12 heures. Ainsi à 20 hres, il est 8 hres pour eux, ce que j’appelle le monde à l’envers. Pas toujours évident. De plus, une personne qui parle mandarin, moi en français pour correspondre en anglais, ce n’est pas toujours évident, c’est sûr.

J’en ai même attrapé une qui parlait en code comme dans les textos. Ex. : BTW, mais qu’est-ce qu’elle me dit ? Finalement, j’ai compris que BTW équivalait à « by the way ». Comment aurais-je pu le savoir sans lui demander ? Cela n’est pas inscrit dans le dictionnaire.

L’arbitrage

LagostinaStoneware

Ensuite, j’ai appris à vendre par arbitrage sur Amazon. C’est-à-dire, acheter des produits physiques à un prix réduit, de les envoyer chez Amazon pour qu’eux se chargent du service au client. Tout un monde, cela aussi. Et les discussions en anglais avec Amazon.

Eux aussi proviennent d’autres pays, donc certains téléphones à toute heure. Moi qui n’aime pas le téléphone, je devais essayer de comprendre ce qu’on me disait en anglais.

Mais maintenant je sais. Je peux le faire et j’en suis fière !

Conclusion

Je vous parlerai dans un autre article de mes autres formations.
Mais mon conseil : regardez dans votre vie ce que vous aimez et comment cela pourrait vous rapporter un revenu passif. C’est vraiment amusant !

Une étape à la fois et vous voudrez continuer. Vous n’aurez pas vu le temps passer et vous aurez produit. Ainsi votre moral demeurera au maximum. Je vous le souhaite ! Vraiment !

Laissez-moi un commentaire ci-dessous. Merci !

 

P.S. Lâchez la TV, vous récupérerez le temps nécessaire à la réalisation de votre objectif malgré toutes vos autres activités.

Soyez actifs pour vous former et/ou pour un revenu passif, pourquoi pas ? 🙂