Apprendre pour la vie

Introduction à mon apprentissage ou Apprendre pour la vie J’écris cet article d’abord parce que j’ai quelques histoires à vous raconter. Également pour vous donner des idées pour créer vous aussi des revenus qu’on appelle passifs, c’est-à-dire qu’ils vous rapportent tout en dormant. Il faut comprendre qu’à la retraite, le revenu est coupé d’au moins la moité et que l’espérance de vie est de plus en plus longue. J’ai décidé de faire ce que j’aime et de préférence, sans l’obligation de sortir pour me retrouver dans les bouchons de circulation. Cela m’a fait gagner de nombreuses heures, bien sûr. Apprendre J’ai la conviction qu’il est important de continuer d’apprendre tout au long de sa vie. Là, j’en suis à faire le point sur les différentes étapes effectuées jusqu’à maintenant. Les investissements dans une formation vous appartiennent et personne ne peut vous les enlever. C’est votre richesse personnelle. J’éditais déjà des ebooks dans le iBookstore. Je l’ai appris par moi-même en commençant par la programmation (qui n’était pas faite pour moi, assurément). J’ai bûché mais j’y suis finalement arrivée et plusieurs de ces ebooks sont toujours disponibles dans le iBookstore. Aujourd’hui, j’ai compris que Apple est d’abord conçu pour la musique…

Des histoires de Hollande

  D’abord publié sous le titre de La chambre obscure, ces histoires nous parlent de la vie en Hollande vers 1830. Des écoliers, des chasseurs, des pêcheurs, des mères et des pères de famille. Leurs activités, leur façon de penser et de vivre. Vous aimerez ces histoires.   Sur Amazon   Voici un court extrait : Les moyens de transport On est occupé, dans ma patrie, à établir des chemins de fer. Il a fallu bien du temps avant qu’on y arrive. Les plans reposaient toujours chez nous sur le trekschnit. La ligne se brise au moins six fois avant d’arriver à sa destination. Enfin, on arrive ! Mais ciel ! que cela dure longtemps avant que l’on ait ses bagages. Avant que la chaufferette, la haridelle et le parapluie soient remis aux mains du brouettier. Quant à moi, je suis un Hollandais de vieille souche. Mais j’ai, entre autres vices non patriotiques, une impatience qui n’est rien moins que hollandaise. Bien que je puisse me rendre cette justice, et déclarer qu’il n’y a personne au monde qui tire d’embarras, avec plus de calme, une jolie femme et un tricot de coton ou de soie. Quant au reste, c’est tout…

Les Grands Froids

Les Grands Froids L’Histoire sous un autre angle   Les Grands Froids est un livre rafraîchissant, c’est le moins qu’on puisse dire. Écrit en 1880, dans les débuts de la période scientifitque, mais plus près de l’histoire ancienne. On y retrouve des évènements qui vous en apprennent sur l’évolution. Quels moyens avaient-ils à cette époque ? Découvrez-les à travers ces histoires rafraîchissantes.   Sur Amazon   L’action du froid sur l’homme … La mort par le froid, si souvent constatée, est une véritable asphyxie. Elle a pour cause principale l’arrêt de la respiration par suite de la rigidité des muscles. Les asphyxies par le froid sont si fréquentes que chacun peut se trouver en présence d’un de ces accidents, et doit connaître les soins à donner. Nous ne pouvons mieux faire que de copier ici la méthode de traitement publiée au milieu de ce siècle par le conseil de salubrité de la Seine. Cette instruction, parfaitement conçue, est relative à toutes les sortes d’asphyxies. Elle devrait être connue de tous. Nous n’en transcrirons que les passages relatifs à l’asphyxie par le froid : 1º On portera l’asphyxié, le plus promptement possible, de l’endroit où il aura été trouvé au lieu…

IVANHOÉ

IVANHOÉ de Walter Scott et traduit par Alexandre Dumas Au temps de Robin des Bois et de Richard Coeur de Lion, on retrouve également le vaillant Ivanhoé. Voyez comment les combats se faisaient à cette époque.  Découvrez ces hors-la-loi qui habitaient les forêts et ce que l’on leur reprochait. Voyez pour quelles femmes Ivanhoé a dû se battre et ce qu’il a subi durant ces batailles. Revivez cette époque, vous apprécierez très certainement !   Sur Amazon c’est ici !   En voici un extrait :   Vers les cellules Il trouva dans l’antichambre le serviteur Anwold, qui, après avoir pris la torche des mains de la jeune fille, le conduisit avec plus d’empressement que de cérémonie dans une partie écartée et peu commode du manoir, où un grand nombre de petites chambres ou cellules servaient de dortoir aux domestiques de bas étage et aux étrangers de la dernière classe. — Dans laquelle de ces chambres couche le juif ? demanda le pèlerin. — Ce chien de mécréant, répondit Anwold, niche dans la cellule à côté de Votre Sainteté. Par saint Dunstan ! comme il faudra la gratter et la nettoyer pour qu’elle puisse servir à un chrétien ! —…